L’EXPRESS : les candidats passent à table

Publié le Publié dans Presse

Dans L’Express du 19 avril 2017 « La vraie vie des candidats », deux doubles pages sur les restaurants fréquentés par les candidats à la présidentielle.
Ambiance fin de repas et croquis sur la nappe en papier.

Onze portraits, une carte de Paris sur un fond gaufré et photographie d’objets.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Dédicaces philatéliques

Publié le Publié dans Dédicace, Philatélie


SAMEDI 1er AVRIL au matin : 1er avril au Carré d’Encre. Création du timbre et TAD.
VENDREDI 14 AVRIL 10h30/12h00 : Le Chemin des Dames 1917/2017, Création de François Boucq. TAD, Doc Phi, et maquette des feuillets.
SAMEDI 20 MAI 10h00/13h00 : Coupe de France de Football 1917/2017. Création du timbre, TAD et Doc Phi.

Le Carré d’Encre 13 bis rue des Mathurins, Paris IXe

Enregistrer

Enregistrer

Tour d’horizon(s)

Publié le Publié dans Ailleurs, Philatélie, Presse

De près, de loin, sur place ou à distance, tour d’horizon(s) de ces dernières semaines.

Côté cartographie, rendez-vous dans les pages des derniers numéros de Guerre & Histoire, des Cahiers de Science & Vie et du hors-série Vermeer de Beaux-Arts Magazine.
Dans LIRE , on retrouvera les illustrations des chroniques de Gérard Oberlé et Sylvain Tesson.
Pour Le Parisien Magazine enfin, une série d’illustrations pour une ballade à Parme.

       

Ce mois-ci également, quatre pages d’interview dans Timbres magazine.

A ce propos…. En 2013, Gauthier Toulemonde était parti sur une île déserte. Le rédacteur en chef de Timbres Magazine a remis ça, mais cette fois-ci dans le désert d’Oman. Mais pour quoi faire, dites-vous? «Cette expédition permettra à nouveau de mettre en avant l’incroyable potentiel des technologies et des énergies renouvelables. C’est grâce à ces moyens techniques que je pourrai continuer de travailler à distance pour ma société, en totale autarcie énergétique. (…) Au-delà de l’ « écologie verte », il y a aussi l’ »écologie humaine ». Le travail à distance offre de belles perspectives pour vivre et travailler autrement, réaménager notre occupation du territoire, repeupler des régions qui se vident mais aussi favoriser l’insertion des handicapés dans le monde du travail, sans être exhaustif.» Pour en découvrir d’avantage et suivre cette expérience au jour le jour :
Propos recueillis par Pierre Jullien (Le Monde)
webrobinson.fr
Adphile

Pour conclure, une curiosité philatélique, un timbre en série trèèès limitée, émis en deux couleurs, à l’effigie de Joël Lemaire pour le Carré d’Encre (et le cachet d’oblitération). Toujours pour la philatélie, et jusqu’au 28 avril, de nombreux lots à gagner en votant pour vos timbres préférés.

  

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’art dans les détails

Publié le Publié dans Ailleurs

Progressivement, les grandes collections d’art mettent en ligne des œuvres majeures en très haute résolution. De la petite touche de brosse à la plus infime craquelure, ces fichiers permettent d’observer des détails qui échappent à l’œil nu.

Hormis le tentaculaire Google Art Project qui « accueille » une quantité phénoménale de musées, le MET, à New-York, vient de faire prudemment son entrée dans l’arène. Rien de comparable, mais la plupart du temps, les œuvres présentées sont libres de droit. Depuis longtemps, le Musée du Prado, sur son propre site, propose une très bonne qualité de fichiers. Le Louvre semble beaucoup plus réservé sur le sujet. Du moins n’ai-je rien identifié. Une question de droits patrimoniaux, sans doute…? Reste qu’il est toujours possible de s’en mettre plein les mirettes au Musée de l’Orangerie, par exemple.

Pour toute évolution de société, il y a deux manières de réagir : précéder le mouvement et en tirer parti, ou tenter de résister au risque de finir hors course. Le site de l’Agence photographique Roger-Viollet, par exemple, qui était une assez belle source d’inspiration, se referme sur lui-même, à coup de vignettes minuscules et de mots de passe. Comme n’importe quel commerce, moins l’accueil est chaleureux, moins on y va… jusqu’à les oublier. En écho, Paris en images demeure un peu plus accueillant, mais à peine. A noter que l’Agence de la Réunion des Musées Nationaux a fait un joli effort ces derniers temps. A l’époque de Wikimedia Commons, c’est la moindre des choses.

Enfin, pour ceux qui sont à la recherche de quelque chose d’hypnotique, Pieter van Huijstee a réalisé un site dédié au Jardin des délices de Jérôme Bosch. Ouvrez et fermez les panneaux du triptyque, détaillez, revenez, re-zoomez à l’infini, et profitez des explications. Inutile de dire que rien de tout cela ne remplace une visite au musée, mais l’observation aussi minutieuse d’une pièce comme celle-ci est impossible sur place.


Ci-dessus, l’œil du minuscule lapin dans Le jardin des délices de Jérôme Bosch
Tout en haut, Marc Chagall, Plafond de l’Opéra de Paris, détail sur Google Art Projet
En page d’accueil, Edgar Degas au MET.

Pour aller plus loin, l’École du Louvre propose également une série de liens.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Histoires de conquêtes

Publié le Publié dans Philatélie, Presse

En fin d’année dernière, le Carré d’encre dévoilait le jeton commémoratif  de son 7e anniversaire. Univers postal oblige, le texte et le profil de Marianne sont inversés en clin d’œil au cachet d’oblitération. Les autres sujets (le logo, le chiffre 7 et le singe affranchisseur) apparaissent cette fois-ci dans le bon sens.
Créé pour le Carré d’Encre et réalisé par la Monnaie de Paris.

Pour cette première semaine de février 2017, L’Express titre « Macron peut-il gagner? », tandis que les Cahiers de Science et Vie annonce « La conquête des mers » en couverture.
A la demande de ces deux titres, réalisation de cartes très différentes.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Un vœu

Publié le Publié dans Humeur

Cette année, l’exercice est particulièrement délicat. Comment concevoir une carte de Fêtes de fin d’année qui soit légère sans paraitre déplacée ?

À l’instar des années précédentes, j’aurais pu choisir une gravure, opter pour une piste poétique ou pour quelque chose de décalé. Je n’ai jamais présenté mes vœux à grands renforts de paillettes et de cotillons. Alors oui, j’aurais pu faire abstraction de l’actualité internationale, qu’il s’agisse de politique, de société ou d’environnement, et faire quelque chose de… réjouissant.

Ce n’est donc pas un éventuel manque d’inspiration qui m’a décidé à ne pas réaliser de carte. Jour après jour, la seule idée de souhaiter « une joyeuse année 2017 » me semblait dissonante. Hors de propos. « Joie ! Amour ! Paix dans le monde ! ». À ce point, le premier degré un peu « Miss France » s’avère indécent. Le second degré aurait été cynique.

Paradoxalement, c’est bien en ce moment qu’il faut se souhaiter le meilleur du monde. Empêtré dans les fils d’actu, enfoui sous des tonnes d’informations, de rumeurs et de tweets, le meilleur du monde ne nous saute pas aux yeux. Mais il est là, à un clic, et nous n’y avons jamais eu aussi facilement accès. L’humour, la culture, l’intelligence, l’art, le second degré: tout ce qui ouvre nos esprits demeure toujours la meilleure façon de lutter contre le populisme, la démagogie et la haine de la différence. A défaut d’empêcher nos civilisations de se momifier, cela ressemble déjà à un bon programme.


LE COLLEGE DE FRANCE Autant voir les choses en grand, non ? Assistez aux conférences du Collège de France comme si vous y étiez. Des milliers de vidéos et d’enregistrements sonores mis à disposition. college-de-france.fr

LE GUICHET DU SAVOIR Vous faites des recherches particulières, ou bien vous vous demandez comment fonctionne ceci, ou pourquoi, et comment cela ? Avant, il y avait les livres « Dis pourquoi? ». Mais aujourd’hui, posez n’importe quelle question, les équipes de la Bibliothèque municipale de Lyon se mettront en quatre. guichetdusavoir.org

L’HISTOIRE DES ARTS Pour accéder facilement à des contenus clairs et pédagogiques, l’histoire des arts, c’est par ici. histoiredesarts.culture.fr. Et si cela ne vous suffit pas, nos Archives (Nationales, du Travail ou d’Outre-mer) sont là : Archives

ETUDES LITTERAIRES A la recherche de lectures ? Il existe, l’avez-vous oublié, la possibilité (extravagante!) de se rendre dans une librairie ou une bibliothèque. Sinon, le site est un bon point de départ pour découvrir des trésors. etudes-litteraires.com.

EUROPEANA Mieux vaux savoir ce que l’on cherche avant d’aller explorer les rayonnages d’Europeana. La bibliothèque numérique européenne donne accès à 53 millions de documents numérisés représentatifs du patrimoine historique et culturel de l’Europe. europeana.eu

NOS LIBRAIRIES Une librairie à proximité ? « Oh, non, je ne crois pas… » Ne faites pas comme si vous ne saviez pas, vous n’avez plus d’excuse. noslibrairies.com

OPENCULTURE  Pour continuer de voir les choses en grand. C’est en anglais, et… comment dire ? Des cours gratuits de chinois, d’islandais, de maori, des cours sur les religions, la biologie, les maths, la littérature… De quoi s’occuper pour les cinquante années à venir. openculture.com/

DES LIVRES A LIRE ET A ENTENDRE L’association  a pour objet de faciliter l’accès de tous et en particulier des non-voyants et malvoyants à la littérature. Entre nous, ça marche aussi pour ceux qui ont la flemme… Notez que vous pouvez également être un «donneur de voix». litteratureaudio.com/

NEZ A NEZ, ce sont des clowns… à l’hôpital. Ce sont des dingues, des artistes, le cœur sur la main et de l’amour jusqu’au bout du nez. Et parce que les clowns à l’hôpital, ça ne rigole pas tous les jours et qu’ils ont besoin de votre aide: nezanez.org

DE LA POESIE AUX APPARENCES TROMPEUSES Rob Brezsny est, à ce que l’on peut lire, l’un des astrologues les plus atypiques au monde. Sa chronique fourmille de références littéraires et cinématographiques et se distingue par son ton poétique. Et si cela ne vous semble pas sérieux, sachez que même Courrier International le publie. courrierinternational.com/horoscope

LA GRANDE CHAUMIERE À Paris, on peut aller dessiner sur les traces de Gauguin, Manet, Picasso ou Cézanne… Enfin, sur vos propres traces, c’est bien aussi, car on peut voir les choses plus simplement. Il s’agit d’un bel endroit ancien où l’on peut travailler en profitant de la présence de modèles. grande-chaumiere.fr/fr/

PARIS Toujours à Paris, une bande de passionnés recense par le menu l’histoire de la ville. Et si vous possédez des informations de même nature, n’hésitez pas à leur en faire part! Pour découvrir les endroits historiques, même dans sa propre rue. parisrevolutionnaire.com

AGENCE EUREKA Amateurs de papiers jaunis et d’autres imprimés vintages, ne cherchez plus. Voici un stock immense d’images rétro, jeux et objets publicitaires, images à découper, albums anciens… Pour l’inspiration, la documentation ou pour le plaisir. bibigreycat.blogspot.fr/

MAKERBOOK Parmi tant d’autres, une petite page qui donne accès à des infos, des images et des outils pour ceux qui aiment « faire des images ». Polices de caractères, banques d’images, outils pour la couleur ou le graphisme, ressources audio ou vidéo… En anglais, Makerbook propose un petit tour des « best free resources for creatives ». makerbook.net/

LA CUILLERE D’ARGENT Le livre phare de la cuisine italienne, a bien évidemment son site. Antipasti, primi, secundi ou contorni ? Certes, cela vous fera travailler votre italien, mais certaines recettes valent l’effort. cucchiaio.it

PANKAJ Pankaj tient un blog vidéo. Ici, pas de « DIY » pour réaliser des trucs inutiles en carton collé : Pankaj vous enseigne l’une des cuisines les plus subtiles, généreuses et parfumées du monde, la cuisine indienne. Réjouissez-vous, c’est en français. pankaj-blog.com/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Theuerdank 1517-2017

Publié le Publié dans Papeterie

Carte de vœux réalisée pour la Librairie du Manoir de Pron.

En 1517, La vie héroïque de sir Theuerdank* est imprimée à Nuremberg. L’ouvrage relate les aventures de sir Theuerdank (l’empereur Maximilien Ier, 1459–1519) qui, lors d’un voyage pour rejoindre son épouse, la belle Lady Ernreich (Marie de Bourgogne), dut affronter et surmonter 80 obstacles. Chacun des 118 chapitres est décoré d’une gravure sur bois. Les dessins préparatoires de ces xylographes furent créés par les artistes Leonhard Beck, Hans Schäufelein et Hans Burgkmair l’Ancien. Le type de caractère noir de l’ouvrage, conçu par le calligraphe Vinzenz Rockner, allait avoir une grande influence dans le développement de la typographie allemande.

D’après la « Bibliothèque numérique mondiale » (lien)
* Die geuerlicheiten vnd einsteils der geschichten des loblichen streytparen vnd hochberümbten helds vnd Ritters herr Tewrdannckhs

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

VŒUX TIMBRÉS

Publié le Publié dans Papeterie, Philatélie

humbert-basset048

Prêt à envoyer (carte et enveloppe affranchie).
Création originale pour la Poste, Fêtes 2016.
En vente dans les bureaux de Poste et en ligne, 2,90€

Et toujours, en dentelle de papier : une boule de Noël détachable (et à accrocher) à retrouver ici, ainsi qu’une cage à oiseau et un trèfle porte-bonheur (ici), tout cela avec enveloppe pré-affranchie.

humbert-basset049

Prêt-à-poster
Prêt-à-poster

Enregistrer

Enregistrer

LES CARNETS DE VICTOR LUNDY

Publié le Publié dans Ailleurs

Victor Lundy, né en 1923, a offert à la Bibliothèque du Congrès (LoC) ses carnets de croquis réalisés en 1944.

De la Caroline du Sud aux villages de Normandie, des portraits, des maisons et des paysages, des scènes de camps militaires,… 159 croquis magnifiques et émouvants d’un soldat américain, étudiant en architecture et futur architecte.

L’ensemble des planches est à découvrir ici.

24170v 24184v 24215v

Enregistrer

Enregistrer

ENCORE DES MISÈRES

Publié le Publié dans Presse

humbert-basset-01

« Mais non, mon ami, ce n’est pas trop ! Mais jurez-moi que vous dépenserez tout cela uniquement pour boire ! »

Gérard Oberlé, Encore des misères
Chronique Livres oubliés et méconnus, LIRE novembre 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

LES CONJURÉS DU MARDI SOIR

Publié le Publié dans Presse

humbert-basset033

« Chaque semaine, depuis la fin 2012, le chef de l’État réunit les piliers de la majorité autour d’un dîner ultraconfidentiel. »
Trois illustrations pour un article de Marcelo Wesfreid.

L’Express n°3406, 12/18 octobre 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

CIVILISATIONS PERDUES

Publié le Publié dans Presse

humbert-basset026

expSeize civilisations et autant de cartes réalisées pour un passionnant numéro de L’Express Thema intitulé « Le mystère des civilisations perdues ».
Sumériens, Romains, Mayas, Sassanides ou Vikings, 200 pages pour 6000 ans d’histoire.

Pour les cartes, le ton à trouver devait à la fois être en harmonie avec les sujets traités (Babylone n’est pas New York!) sans tomber dans la fausse vieillerie jaunie.

Le choix de la gamme de couleurs (et particulièrement le vert des mers et océans) est un élément essentiel. L’emploi de la Bodoni pour les grandes légendes ajoute un aspect classique mais net et rigoureux. Les contrastes, la sobriété générale plus contemporaine et l’utilisation de la Tahoma pour les petites légendes participent à la lisibilité des cartes et fait le lien entre la maquette et l’iconographie.

 

L’Express Thema
Le mystère des civilisations perdues
N°11 juillet-août-septembre 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

RENDEZ-VOUS À AMSTERDAM

Publié le Publié dans Dédicace, Philatélie
Amsterdam
Amsterdam

Les Pays-Bas seront les invités d’honneur du 70e Salon philatélique d’automne de Paris.
A cette occasion, un bloc de quatre timbres de la collection « Capitales européennes » rendra hommage à la ville Heldhaftig, Vastberaden et Barmhartig (héroïque, déterminée, miséricordieuse).
J’ai eu le grand plaisir de réaliser ce bloc, le cachet « Premier Jour », ainsi que la Lisa et le cachet du salon (toujours les Pays-Bas).

Pour les dédicaces, rendez-vous :
« Premier jour » : jeudi 3 novembre  de 14h00 à 17h00.
Samedi 5 novembre de 10h00 à 12h30.

Ik zie je snel weer !

humbert-basset018

Bloc-feuillet « Capitales européennes » AMSTERDAM
Impression : héliogravure
Format : 135 mm x 143 mm
Tirage : 500 000 exemplaires
Prix de vente : 3,20 €
Valeur faciale d’un timbre : 0,80 €
Mentions obligatoires : Stéphane Humbert-Basset

humbert-basset019

70e SALON PHILATÉLIQUE D’AUTOMNE
Du jeudi 3 au dimanche 6 novembre 2016 de 10h à 18h (sauf le 6 jusqu’à 17h)
Espace Champerret Hall A – ENTRÉE GRATUITE
Rue Jean Ostreicher 75017 Paris
Métro 3 / Porte de Champerret

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

DU BEAU, DU BON… DU BALLET !

Publié le Publié dans Editions

HB16
La mi-août sonne la fin de la récréation.

Été récréatif certes, mais également studieux et calorique. C’est important de se mettre dans cet esprit « gastronomique et régional » quand la publication de La France des bons produits s’annonce pour la rentrée aux Éditions du Chêne. Des illustrations, des portraits et des cartes colorées pour ce guide passionnant signé Loïc Ballet.

978

humbert-basset03

LA FRANCE DES BONS PRODUITS
A la rencontre de ceux qui se battent pour le goût
Loïc Ballet – Éditions du Chêne, 160 pages, 19.90 €
En librairie depuis le 21 Septembre 2016
« À chaque étape, ce défenseur du goût et de la qualité part à la rencontre des produits qui font la richesse et la spécificité de notre pays, ainsi que des chefs et des tables qui les mettent à l’honneur. Un guide gourmand donc, mais également un guide militant, pour la préservation de ces produits d’exception. »

Photo du haut prise à Bretenoux (Lot), août 2016 (SHB)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

CANNIBALES !

Publié le Publié dans Lire, Presse

C’est dans LIRE que deux chroniques littéraires, cet été, se font écho.
Alors que Sylvain Tesson évoque le destin de Michael Rockefeller sur fond de Nouvelle-Guinée, Gérard Oberlé présente un ouvrage de 1824, « OG », dont le personnage central est « un colosse cruel et lubrique ». Le point commun de ces deux chroniques : l’anthropophagie.

Puisqu’il s’agit d’un numéro d’été, j’aurais pu dessiner un barbecue pour l’un comme pour l’autre. Mais je me suis retenu.

Ci-dessous,
« Cuisiner un jeune homme à l’américaine », Sylvain Tesson.
« OG », Gérard Oberlé
pour LIRE n° 447 – juillet-août 2016

 

Humbert-Basset-Tesson

oghd

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

EN VINGT ANS

Publié le Publié dans Ecriture, Projet perso

« Pour dépeindre ces vingt dernières années avec une certaine fidélité, il est nécessaire de suggérer le mouvement et la diversité des influences. Délaissant toute classification usuelle qui aurait affaibli la spontanéité du geste, j’ai préféré vagabonder et bavarder sans crainte des digressions. Ce désordre, que l’on dit propice à la création, ne se confond pas avec la désinvolture. A l’instar de la liberté, il exige de la constance, de la détermination… et un peu d’audace. Rien n’est plus révélateur que le désordre : c’est le meilleur moyen d’être sincère. »

145 pages, 100 exemplaires, hors commerce, à l’attention de mes interlocuteurs, partenaires et professionnels de toute plume.

Humbert-Basset0

Capharnaüm vitae
Entre la conviction d’être l’unique capitaine de nos vies et la tentation de nous en remettre au seul destin, entre volontarisme et fatalisme, nos choix et notre sort sont un patchwork fluctuant d’humeurs, de circonstances, d’influences et d’impulsions. Ce simple constat peut inviter à reconsidérer la manière de nous présenter. Pourquoi ne pas évoquer la multiplicité de ce qui nous compose, même de façon spontanée et incomplète, au risque de sembler confus, plutôt que d’entretenir l’illusion d’un parcours linéaire ou d’une personnalité monolithique ?

Humbert-Basset1

Humbert-Basset2

Humbert-Basset3

Lignes de vie
Il existe un plaisir enfantin à observer un plan, une sorte d’excitation très similaire à celle que nous ressentions gamins en examinant l’intérieur des trains miniatures ou des maisons de poupée. Qui n’a jamais collé son œil à une petite voiture pour voir comment c’était dedans ?

Humbert-Basset4

Le goût du kitsch
Motivé par la peur d’être kitsch, le choix de l’irréfutable bon goût (dès lors épuré, incolore, fonctionnel et déprimant comme un tabouret de Jean Prouvé) semble être d’une grande prudence. Mais le prétendu risque zéro du beige n’existe pas. Croire que l’on peut créer sans risque, sans déplaire, c’est seulement niveler par le bas, c’est inévitablement courir à l’échec. C’est faire fi du bonheur instinctif procuré par l’accumulation des formes et par l’abondance des couleurs. Par dessus tout, c’est mépriser la magie des choses inutiles mais sincères. La sincérité n’est jamais de mauvais goût. D’ailleurs, elle s’en moque bien.

Humbert-Basset5

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer