L’EXPRESS : les candidats passent à table

Publié le Publié dans Presse

Dans L’Express du 19 avril 2017 « La vraie vie des candidats », deux doubles pages sur les restaurants fréquentés par les candidats à la présidentielle.
Ambiance fin de repas et croquis sur la nappe en papier.

Onze portraits, une carte de Paris sur un fond gaufré et photographie d’objets.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tour d’horizon(s)

Publié le Publié dans Ailleurs, Philatélie, Presse

De près, de loin, sur place ou à distance, tour d’horizon(s) de ces dernières semaines.

Côté cartographie, rendez-vous dans les pages des derniers numéros de Guerre & Histoire, des Cahiers de Science & Vie et du hors-série Vermeer de Beaux-Arts Magazine.
Dans LIRE , on retrouvera les illustrations des chroniques de Gérard Oberlé et Sylvain Tesson.
Pour Le Parisien Magazine enfin, une série d’illustrations pour une ballade à Parme.

       

Ce mois-ci également, quatre pages d’interview dans Timbres magazine.

A ce propos…. En 2013, Gauthier Toulemonde était parti sur une île déserte. Le rédacteur en chef de Timbres Magazine a remis ça, mais cette fois-ci dans le désert d’Oman. Mais pour quoi faire, dites-vous? «Cette expédition permettra à nouveau de mettre en avant l’incroyable potentiel des technologies et des énergies renouvelables. C’est grâce à ces moyens techniques que je pourrai continuer de travailler à distance pour ma société, en totale autarcie énergétique. (…) Au-delà de l’ « écologie verte », il y a aussi l’ »écologie humaine ». Le travail à distance offre de belles perspectives pour vivre et travailler autrement, réaménager notre occupation du territoire, repeupler des régions qui se vident mais aussi favoriser l’insertion des handicapés dans le monde du travail, sans être exhaustif.» Pour en découvrir d’avantage et suivre cette expérience au jour le jour :
Propos recueillis par Pierre Jullien (Le Monde)
webrobinson.fr
Adphile

Pour conclure, une curiosité philatélique, un timbre en série trèèès limitée, émis en deux couleurs, à l’effigie de Joël Lemaire pour le Carré d’Encre (et le cachet d’oblitération). Toujours pour la philatélie, et jusqu’au 28 avril, de nombreux lots à gagner en votant pour vos timbres préférés.

  

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Histoires de conquêtes

Publié le Publié dans Philatélie, Presse

En fin d’année dernière, le Carré d’encre dévoilait le jeton commémoratif  de son 7e anniversaire. Univers postal oblige, le texte et le profil de Marianne sont inversés en clin d’œil au cachet d’oblitération. Les autres sujets (le logo, le chiffre 7 et le singe affranchisseur) apparaissent cette fois-ci dans le bon sens.
Créé pour le Carré d’Encre et réalisé par la Monnaie de Paris.

Pour cette première semaine de février 2017, L’Express titre « Macron peut-il gagner? », tandis que les Cahiers de Science et Vie annonce « La conquête des mers » en couverture.
A la demande de ces deux titres, réalisation de cartes très différentes.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

ENCORE DES MISÈRES

Publié le Publié dans Presse

humbert-basset-01

« Mais non, mon ami, ce n’est pas trop ! Mais jurez-moi que vous dépenserez tout cela uniquement pour boire ! »

Gérard Oberlé, Encore des misères
Chronique Livres oubliés et méconnus, LIRE novembre 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

LES CONJURÉS DU MARDI SOIR

Publié le Publié dans Presse

humbert-basset033

« Chaque semaine, depuis la fin 2012, le chef de l’État réunit les piliers de la majorité autour d’un dîner ultraconfidentiel. »
Trois illustrations pour un article de Marcelo Wesfreid.

L’Express n°3406, 12/18 octobre 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

CIVILISATIONS PERDUES

Publié le Publié dans Presse

humbert-basset026

expSeize civilisations et autant de cartes réalisées pour un passionnant numéro de L’Express Thema intitulé « Le mystère des civilisations perdues ».
Sumériens, Romains, Mayas, Sassanides ou Vikings, 200 pages pour 6000 ans d’histoire.

Pour les cartes, le ton à trouver devait à la fois être en harmonie avec les sujets traités (Babylone n’est pas New York!) sans tomber dans la fausse vieillerie jaunie.

Le choix de la gamme de couleurs (et particulièrement le vert des mers et océans) est un élément essentiel. L’emploi de la Bodoni pour les grandes légendes ajoute un aspect classique mais net et rigoureux. Les contrastes, la sobriété générale plus contemporaine et l’utilisation de la Tahoma pour les petites légendes participent à la lisibilité des cartes et fait le lien entre la maquette et l’iconographie.

 

L’Express Thema
Le mystère des civilisations perdues
N°11 juillet-août-septembre 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

CANNIBALES !

Publié le Publié dans Lire, Presse

C’est dans LIRE que deux chroniques littéraires, cet été, se font écho.
Alors que Sylvain Tesson évoque le destin de Michael Rockefeller sur fond de Nouvelle-Guinée, Gérard Oberlé présente un ouvrage de 1824, « OG », dont le personnage central est « un colosse cruel et lubrique ». Le point commun de ces deux chroniques : l’anthropophagie.

Puisqu’il s’agit d’un numéro d’été, j’aurais pu dessiner un barbecue pour l’un comme pour l’autre. Mais je me suis retenu.

Ci-dessous,
« Cuisiner un jeune homme à l’américaine », Sylvain Tesson.
« OG », Gérard Oberlé
pour LIRE n° 447 – juillet-août 2016

 

Humbert-Basset-Tesson

oghd

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Images de fin d’année.

Publié le Publié dans Gravure, Presse, Projet perso

g
Tous les moyens sont bons.
Brosse métallique, transfert numérique, pierre d’agate, peu importe tant que ça grave.
Après, l’encrage et le tirage sont une autre affaire…

Humbert-Basset-Express-Styles-1
Shopping design à Marseille ou Bruxelles.
Deux cartes à main levée pour Styles, le supplément de l’Express du 30 septembre 2015.

exp

Dès aujourd’hui jusqu’à la fin de l’année, un numéro « Thema » de l’Express sur Paris.
A l’intérieur, quinze cartes pour repérer les lieux et arpenter les rues et boulevards de la capitale.
Du Paris de Casanova à celui d’Hemingway, de Toulouse-Lautrec ou de Prévert, les cartes sont à la fois illustratives et « pratiques ».

attila
Ou l’Hun… ou Attila ?
Pour les Cahiers de Science & Vie, décembre 2015.

Enregistrer

Nord/Sud

Publié le Publié dans Presse

Les Cahiers de Science & Vie se penchent sur « l’Ancien Testament décrypté par la science ».
Pour l’occasion, ai réalisé une carte aux allures d’illustration, ou l’inverse, c’est selon…
Maquettes en volume, peinture, photo : un double page « Deux royaumes pour une Bible ».

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le bon plan

Publié le Publié dans Presse

Humbert-Basset-Styles

Voici deux plans des rues Amelot et Condorcet, à retrouver dans la rubrique Illustration. L’aspect très géométrique est équilibré par les gammes de couleurs vives de la mosaïque. Deux plans efficaces et graphiques, pour dire les choses simplement. Mais avec « Styles ».

Supplément « Styles » de l’Express du 3 juin 2015

Enregistrer

Aux armes !

Publié le Publié dans Presse

Lire / L'arme du crime
Le numéro de LIRE d’avril 2015 titre Spécial Polar – les 10 meilleurs.

En regard de l’article L’arme du crime, une illustration très « édition » reprenant la mise en scène de la célèbre boite du Cluedo. Du Colonel Moutarde à Madame Pervenche, tous sont plongés dans la lecture et cependant conservent à la main une arme du jeu (le chandelier, la clé anglaise, etc.)

 

Lire:

Par ailleurs, dans ce même numéro, rendez-vous avec la chronique de Gérard Oberlé Livres oubliés ou méconnus et avec une fille de saloon plus joviale que les personnages du Cluedo – également armée. « Les femmes d’Amérique », paraît-il… ?

La voix (et les visages) du Nord

Publié le Publié dans Presse

Humbert-Basset-vdn

Depuis le 30 septembre 2014, la Voix du Nord a révélé sa nouvelle formule. Hormis l’essentiel, à savoir la reprise en main de toute la maquette par Grégory Leduc, vous pourrez également mettre un visage sur un nom. Enfin, plutôt 300 visages sur 300 noms. Pas moins.
Et qui s’en occupe, de tous ces portraits ? Je vous le donne en mille.