Des livres et des vignes

Création de l’affiche du Festival de Lutèce « DES LIVRES ET DES VIGNES ».
Un grand écart graphique entre, d’une part, l’esprit festif grand public, guinguette, musique et vignobles (gamme de couleurs, sujets et traitement graphique) et, d’autre part, la littérature et l’édition (choix et encombrement de la typographie).
Rendez-vous les 25 et 26 septembre 2021 aux Arènes de Lutèce pour le premier festival de la rentrée littéraire de la petite et moyenne édition, festival
porté par la maison d’édition Maurice Nadeau.

Petit Événement Bucolique 2021

La création de l’affiche du « Petit Événement Bucolique » m’est confiée depuis quelques années, carte blanche. Je m’impose plusieurs règles : exprimer l’aspect hétérogène de la programmation, son côté festif et grand public, et enfin l’idée que les artistes viennent d’un peu partout.
Tous les ans, le « Petit Événement Bucolique » offre aux artistes l’occasion d’expérimenter en public leurs créations et d’exposer leurs projets.

Musique, textes, lectures, expos, pour grands et pour petits… Autant d’avant-avant-premières dont vous, public, seraient les témoins.
Et tout cela se passera à Rouen, le tout premier weekend d’octobre. 

Aux origines du Covid

Dix huit mois après l’apparition du Covid, la question de l’origine de ce virus se pose toujours.
L’Express du 10 juin 2021 en fait sa couverture.

Les chauves-souris, le marché et le laboratoire de Wuhan en une composition à la fois précise et mouvante.

Petit récap

Un petit récap des sorties plus ou moins récentes…
Une couverture pour Lire, des timbres en forme de Vache qui Rit, une série de portraits littéraires pour l’Express, une couv du cahier « foires aux vins », l’album de l’Oreille Fougueuse de la Voisine, des portraits et de la cartographie pour le Palais des Thés, et mille autres choses à découvrir sur mon compte Instagram.

Allons-y !

Blondie, Fred Astaire, Lizzo, Adriano Celentano ou Billy Idol…. Un mashup et un clip maison tout au beurre pour avoir une bonne raison de monter le son et de bouger ses fesses!

Enjoy, viva la musica et hauts les cœurs!

Hee-haw! Barbilla hacia arriba ! Su col morale! выше нос ! Cabeça erguida ! Kopf hoch ! Let’s dance !

A retrouver (et à partager!) sur Youtube: https://youtu.be/qxK7HyQ38E8

 

The Kid

Sérieusement, vous envoyez encore des SMS? des DM ? Sooooo last year… Et pas écolo pour un rond.
En octobre 2020, j’ai réalisé un dessin au trait noir. A quelques centaines de kilomètres, un graveur a reçu ce dessin. Avec un poinçon, une plaque d’acier et un microscope, Pierre Bara a gravé ce dessin dans le métal, sans dépasser les 26 millimètres de large. Pour ceux qui n’auraient encore rien compris, c’est ça, un timbre gravé. C’est une gravure. Une vraie. Avec de l’encre, de la sueur et des larmes. Et peut-être même du sang, si le burin dérape. Ça rigole pas, en philatélie. Et six cent mille exemplaires, c’est six cent mille gravures. Encrée, essuyée, la presse, le séchage, tout ça.

« Charlie Chaplin / The Kid – 100 ANS », un long titre pour un beau petit timbre monochrome, un noir simple, élégant et cinématographique, réalisé à l’occasion du centenaire de la sortie de « The Kid » sur les écrans français.
Vente générale le 1er mars -Vente anticipée les vendredi 26 et samedi 27 février au Carré d’Encre.
Je ne promets pas d’être présent pour d’éventuelles séances de dédicaces, et j’en suis le premier désolé. Cela n’empêchera pas d’organiser cela d’une manière ou d’une autre, promis!

« Charlie Chaplin / The Kid – 100 ANS »
Illustration de Stéphane Humbert-Basset, gravure réalisée par Pierre Bara
© Charlie Chaplin™©Bubbles Incorporated SA
Taille-douce monochrome, 600 000 exemplaires
Présenté également en petit feuillet de 10 timbres.

Sous le signe de Matisse…

…et de Kandinsky.

Cet été, un horoscope « arty » en double page, illustré par votre serviteur.
A la manière de Matisse pour les six premiers signes, et à la manière de Kandinsky pour les six autres.

Beaux-Arts Magazine n°434, août 2020.

 

Une saison pas comme les autres

Cet été, L’Express déroulera une série de six articles intitulée « Nouveau départ ». Ré-ouvertures, établissements fragilisés, saison estivale préoccupante…
J’en ai donc réalisé les illustrations. La nécessité d’un repère visuel fort doit aider à identifier la série d’un numéro sur l’autre. Le parti pris choisi permet cette singularité.

Voici les deux illustrations du premier de la série, « Le Camping du Vieux Port », signé Sébastien Pommier. Une illustration d’ouverture, carrée, et un bandeau de fin d’article.